jan 10, 2012 | CreamFresh | Music, Soul | 0 | , , , ,

The Temptations – My Girl (1965)


Le Jukebox commence très gentiment, par les fondamentaux… Au rayon sweet soul music, il y a évidement Tamla-Motown, ce label de Detroit fondé par Berry Gordy en 1958. En créant la maison de disque, son ambition est de casser les codes et de vendre de la black music aux blancs; que des titres habituellement classés au Billboard R’n’B («Top 50 black») arrivent à percer dans le Billboard Pop («Top 50 blanc»)*. Mission réussie, en quelques années et très bien entouré, il trouve la recette d’un son unique et ses artistes deviennent tous plus connus les uns que les autres, la légende Motown est lancée.

Berry Gordy devant Hitsville U.S.A., le studio de la Motown

The Temptations sont le parfait exemple de cette réussite, équivalents masculin des Supremes, ils sont une des formations soul les plus reconnues et respectées des l’histoire. C’est simple, entre 1962 et 1987 ils ont classés 76 morceaux dans les charts R’n'B et 52 dans les charts Pop!!


En janvier 1965, le chanson My Girl envahi les ondes et met les auditeurs en apesanteur. Le titre est reconnaissable dès la première note, mélodie sucrée, voix céleste et choeurs exquis du grave à l’aigu… c’est propre, ça brille, la magie opère. (Mavis Staples dira: «Ce morceau saisi le son de tomber amoureux»).
Avec une petite choré et tout en claquant des doigts, le groupe signe leur premier double #1 (#1 R’n'B & #1 Pop!), et entrent dans la postérité.


*(cette distinction persistera encore longtemps après le mouvement des droits civiques)

Aïe, aïe, aïe, le style de David Ruffin (leader) fait mal, du 100% Motown!
A Capella:



L’autre version connue de My Girl est celle d’Otis Redding (qui n’est pas un artiste Motown) sur l’album Otis Blue: Otis Redding Sings Soul, parue aussi en 1965. Elle n’est pas sortie en single aux USA, mais ce fut le cas au Royaume-Uni où la version de The Temptations n’avait pas eut autant de succès. Outre-manche, Otis Redding fît mieux qu’eux et se classa #11.

Sur ce live, Otis Redding enchaîne sur Respect. Ceci n’est pas une reprise d’Aretha Franklin, mais bien la chanson interprétée par son auteur… La version de la chanteuse a simplement eut beaucoup plus de succès que l’originale! (mais bon, tout çà fera peut-être l’objet d’un autre post…)


My Girl (Smokey Robinson / Ronald White)


I’ve got sunshine
On a cloudy day
When it’s cold outside
I’ve got the month of May


I guess you’d say
What can make me feel this way?
My girl, my girl, my girl
Talkin’ ’bout my girl
My girl


I’ve got so much honey
The bees envy me
I’ve got a sweeter song
Than the birds in the trees


Well, I guess you’d say
What can make me feel this way?
My girl, my girl, my girl
Talkin’ ’bout my girl
My girl
Ooo-ooo, hoo-ooo


Hey, hey, hey
Hey, hey, hey
Ooh yeah


I don’t need no money
Fortune or fame
I got all the riches, baby
One man can claim


Well, I guess you’d say
What can make me feel this way?
My girl, my girl, my girl
Talkin’ ’bout my girl
My girl


(Talkin’ ’bout my girl)
I got sunshine on a cloudy day with my girl
I’ve even got the month of May with my girl
(Talkin’ ’bout my girl)
Talkin’ bout, talkin’ ’bout, talkin’ ’bout my girl





Share


Leave a Comment